News>EAUX MINÉRALES

  • NAba_1.jpg
  • NAba_2.jpg
  • NAba_3.jpg
  • NAba_4.jpg

    Danone - Badoit

    Une ligne de verre à perdre/rendre de 32.000 bph. Formats: 0,25 - 0,33 - 0,5 - 0,75 - 1 Lt.

    Dans l’usine où est embouteillée l’eau minérale Badoit, appartenant au groupe Danone, ACMI a conçu et construit une ligne d’embouteillage pour verre à haute flexibilité. La ligne en question, qui a une vitesse maximum de 32.000 bouteilles par heure au remplissage, est capable de gérer des bouteilles, à rendre et à perdre, de 25, de 33, de 50, de 75 et de 100 cl et de les emballer dans des cartons et dans des caisses.

     

    DÉPALETTISEUR RASAR D200

    La prèmière machine de la ligne est le dépalettiseur Rasar D200 avec le déchargement d’en haut. Ce système reçoit les palettes de bouteilles vides et il les dépalettise en les déchargeant à un niveau supérieur où se trouvent les convoyeurs d’évacuation. La version installée est équipée d’un centreur couche indépendant, qui permet un gain de temps lors du changement de palette, et du robot SCARA, qui doit gérer les “bacs renversés”, les intercalaires et les palettes. Le robot transfère chacun de ces éléments dans les magasins appropriés, situés en proximité de la machine, où ils sont recueillis séparément.

     

    ROBOT ENCARTONNEUR CONDOR

    Une autre des machines installées qui mérite l’attention est le robot Condor. Il doit insérer dans des cartons ou dans des caisses les bouteilles qui arrivent de la ligne. En ce qui concerne la catégorie du verre à perdre (25 - 50 - 100 cl), le robot est équipé d’une tête de prise dédiée pour chaque format. Sur la ligne en question le changement de la tête est effectué manuellement, mais la machine peut être conçue avec le système de changement automatique au cas où les exigences de production le demandraient. La tête en question est de type “double” et elle est consituée de deux files de trois têtes chacune (3+3) qui permettent d’atteindre une vitesse d’encartonnage de 40.000 bouteilles par heure. En plus de la vitesse, un autre avantage du robot Condor, est sa grande flexibilité. En effet, il est possible d’ajouter de nouveaux formats à tout moment simplement en équipant le robot de la tête de prise spécifique. L’entrée au robot encartonneur est conçu pour réduire la pression sur les bouteilles qui arrivent de la ligne et éviter ainsi qu’une friction excessive puisse endommager la surface et l’étiquette.

     

    PALETTISEUR

    La palettisation ne pouvait qu’être confiée au système de formation en continu de la couche Twisterbox qui, dans le cas de Badoit, a été associée au robot de palettisation modèle Condor. Ce choix technique précis est dicté par la nécessité de palettiser avec la même machine les cartons de bouteilles et les caisses  en plastique. En ce qui concerne le système Twisterbox, il s’agit d’un modèle à deux modules capables de gérer les deux formats avec la même efficacité et de passer d’un format à l’autre en intervenant exclusivement sur le pupitre. Le robot Condor associé au Twisterbox est équipé de deux têtes de prise différentes: la tête à plate-forme ouvrante est utilisée pour gérer les cartons, tandis que la tête à tampons périmétraux est utilisée pour la palettisation des caisses en plastique. Ce système a un certain nombre d’avantages évidents: la vitesse d’exécution, peu d’entretien, une grande flexibilité, fiabilité et compacité. Les palettes préparées par le palettiseur sont transférées à la banderoleuse à bras tournant en utilisant une navette filoguidée fournie par ACMI. La navette en question est caractérisée par les fait d’avoir les pistes de glissement montées au ras du sol de manière à permettre le transit des chariots élévateurs directs au magasin. Dans l’ensemble c’est une ligne très automatisée, capable de passer de la gestion du verre à rendre à celle du verre à perdre dans une période de temps très limitée, et de gérer une grande quantité de formats à une haute efficacité de production.

    In caricamento...